Baby Wall colore l'hôpital de Cayenne - EntornoInteligente

Entornointeligente.com / Journal France Guyane / Le projet à vu le jour, en 2016 à Nantes. L’objectif d’Anne-Claire Peythieu (spécialiste en fresques) et de Camille Nicolazzi (illustratrice jeunesse), est de rassurer et d’égayer les patients. Elles ont entrepris de dessiner les murs du service pédiatrique. Pendant deux ans, les jeunes diplômées de l’école d’art Pivaut partent en quête de subventions. Elles choisissent alors la Guyane comme première destination, une terre qu’elles connaissent déjà et où les parents d’Anne-Claire vivent. C’est donc à l’hôpital de Cayenne, que les artistes débutent l’aventure de Baby Wall. Un travail à quatre mains sur cinq semaines qui nécessite de la rapidité. Depuis le 15 janvier 2018, entre le matériel médical et les ventres arrondis, petits et grands observent les deux peintres s’affairer. APAISER LES ENFANTS Tout commence par une projection des modèles, puis le tracé des contours, en finissant par la peinture. ” On utilise de la molotow, une peinture acrylique à l’eau ramenée d’Hexagone, assez couvrante, pratique pour le transport et surtout inodore ” expliquent-elles. En s’inspirant de la faune locale, l’association balise le labyrinthe hospitalier. Dorénavant, chaque service à son code couleur et son animal emblématique. Tortues, ibis rouges, caïmans, toucans et morphos bleus se sont emparés des longs couloirs auparavant immaculés. Des formes géométriques de couleurs vives pour attirer, stimuler et apaiser les enfants. Un style artistique qui correspond aux deux nantaises, ” Si l’une dessine un animal, l’autre, fait le décor et ses déclinaisons ” . PROJET SOUTENU PAR DES ENTREPRISES Une initiative accueillie à bras ouvert par le personnel du Char qui manque d’animations pour les enfants. Les deux créatrices de Baby Wall ont confié, en amont, la sélection des murs à décorer, permettant ainsi aux employés de s’investir dans l’aventure. Pour cette excursion guyanaise, Camille et Anne-Clair ont récoltés au total 10 000 euros, dont 4 milles grâce à une campagne de financement participatif. Un projet soutenu par des entreprises, une compagnie aérienne, l’association sourire d’enfant et la mairie de Cayenne. L’équipe de Baby Wall repart dans l’hexagone le 5 mars, les pots de peintures vides et les blouses pleines de taches. Prochaine étape prévue à Dakar dans un orphelinat, où cette fois-ci les enfants participeront aux fresques. Baby Wall colore l’hôpital de Cayenne

Con Información de Journal France Guyane

www.entornointeligente.com

Síguenos en Twitter @entornoi

Entornointeligente.com

Add comment

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Follow Me

.