GUYANA: Les élus font front derrière le maire - EntornoInteligente

Journal France Guyane / Avant de passer à l’examen du compte administratif, le maire a fait un point sur le mouvement de grève qui paralyse depuis un mois les services techniques de la commune. « J’ai mené des négociations mercredi avec les représentants des grévistes dans une salle du Grand hôtel Montabo, un lieu neutre » , a précisé Marie-Laure Phinéra-Horth. Selon le maire, il y a eu deux points qui bloquent. Le non-paiement des jours de grève et le départ du directeur des opérations (DO). « J’ai proposé de remettre une lettre de cadrage au DO lui interdisant la relation avec les agents d’exécution et j’ai aussi proposé une période d’essai de trois mois. Ils ont même refusé deux mois ou encore un mois » , a souligné Marie-Laure Phinéra-Horth. Elle a indiqué avoir débarqué jeudi dernier aux services techniques pour s’adresser aux grévistes parce que elle avait « l’impression que les remontées des négociations n’étaient pas fidèles. Sur place, a ajouté le maire, j’ai rencontré de nombreux grévistes qui n’ont rien à voir avec le DO. » Pour le maire de Cayenne, le DO est sous l’autorité du directeur général des services techniques et il n’y a pas lieu de le déplacer. Un déplacement pourrait être interprété comme une sanction disciplinaire. « J’ai l’impression que c’est un règlement de comptes » , a estimé Marie-Laure Phinéra-Horth. « VOUS AVEZ RAISON DE TENIR BON » Serge Bafau, le chef du groupe de la majorité au conseil municipal de Cayenne, a immédiatement embrayé après l’intervention du maire. « En ma qualité de chef de groupe majoritaire, mes collègues m’ont demandé de vous apporter un soutien indéfectible dans la gestion de la mairie. Il n’existe pas de cogestion dans aucune collectivité locale, et c’est à ce titre que je vous réitère notre soutien. Si vous le souhaitez à n’importe quel moment, nous serons à vos côtés. » Une réponse que les élus de la majorité ont voulu faire aux grévistes qui ont dit que le maire n’avait pas leur soutien. Alex Weimert, du groupe d’opposition « Cayenne d’abord » , a été interpellé par l’intervention de Marie-Laure Phinéra-Horth. « Nous avons une organisation dans la commune et un organigramme. Je ne comprends pas que dans le cadre d’une grève, on puisse contester l’organigramme. Je dis qu’il ne peut pas y avoir de cogestion. Si on cède à ce type de demande et de pression, on crée un précédent fâcheux et n’importe qui pourrait se lever demain et dire : « Je ne veux plus du DGS, de la DAF. » Cela va poser un vrai problème dans l’efficacité de la gestion de la commune. Vous avez raison de tenir bon » , a-t-il lancé à l’adresse du maire de Cayenne. Sur le même sujet Une augmentation de la cantine de 60 centimes d’euro par repas Thèmes : CONSEIL MUNICIPAL Bientôt un contrat local de sécurité Contenu abonné Thèmes : CONSEIL MUNICIPAL GUYANA: Les élus font front derrière le maire

Con Información de Journal France Guyane

www.entornointeligente.com

Síguenos en Twitter @entornoi